Pour une politique européenne rationnelle de l’énergie dans le secteur du bâtiment, 1984

Le 9 novembre 1984, François-Xavier Ortoli et Étienne Davignon, tous les deux commissaires européens de la Commission Thorn (1981-1985), remettent une note aux « Membres de la Commission européenne », dont l’objet est l’ « utilisation  rationnelle de l’énergie dans le secteur du bâtiment ». Cette note, disponible en libre accès sur le site des archives historiques de la Commission, dans la section « COM » vise à exposer le travail des commissaires sur les réductions de la consommation d’énergie envisageables dans la Communauté européenne.

Continuer la lecture de Pour une politique européenne rationnelle de l’énergie dans le secteur du bâtiment, 1984

« Un écran dans la ville : le Défirama, Paris, 1987 »

Défirama, Paris, 1987
Source : archives privées, G. Deodato, Enghien les bains

Contexte

En décembre 2000, à l’occasion du lancement de la revue de recherche Crossing, Paul Virilio employa pour la première fois l’expression « média-building » pour qualifier les immeubles avec écrans, devenus depuis la norme à Times Square à New York ou à Shibuya à Tokyo. Cette expression décrivait une nouvelle réalité urbaine, la fusion du bâtiment et de l’écran et témoignait d’une transition médiatique en cours de réalisation, voire en voie d’achèvement. D’ailleurs, depuis une quinzaine d’années, les expérimentations mêlant l’architecture au numérique se multiplient, comme en témoignent les pratiques de projection sur les façades, ou encore le projet « Blinkenlights », réalisé en 2001 par le Chaos Computer Club (CCC), une organisation de hackers, à l’occasion de la célébration de son vingtième anniversaire. 

Continuer la lecture de « Un écran dans la ville : le Défirama, Paris, 1987 »

Habiller la ville

Le carnet « Habiller la ville » vise à rassembler du matériel historique (sources commentées, analyse de l’actualité, entretiens avec des chercheurs, veille bibliographique) permettant de dresser un tableau de l’évolution du paysage urbain (France, Europe, monde) depuis l’époque moderne.
La fabrique de la ville et de son paysage s’inscrit dans le temps long même si en réalité, on le sait, les rythmes urbains se superposent les uns aux autres plus qu’ils ne se succèdent. La ville se construit et se reconstruit en permanence, tissant ses réseaux, assumant de nouvelles fonctions, renouvelant son image, ses bâtiments, ses façades, son mobilier urbain. Ce renouvellement est encore plus patent à l’échelle de la rue, du bâtiment, voire du mur lui-même qui subit les assauts du temps, des affiches, ou des tags…
Ses contributeurs sont des chercheurs (principalement des historiens), mais aussi des étudiants en master intéressés par la recherche historique.

Pour une histoire du paysage urbain du XVIe siècle à nos jours

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search